Le château du Rivau et ses jardins de contes de Fées.


A une dizaine de kilomètres de Chinon, à travers une jolie petite route entourée de vignobles, découvrez le Château du Rivau, à Lémeré.

Edifié au XVème et XVIème siècles, fortifié en 1442 par Pierre de Beauvau, humanisé par la Renaissance, mi-château d’agrément mi-forteresse. Le château du Rivau, tout en blancheur et en lumière, a été restauré grâce à Eric Laigneau. Son épouse, Patricia Laigneau, propriétaire du château, a recréé les jardins : six hectares extraordinaires et 12 espaces consacrés à la création végétale évoquent les contes et légendes du Moyen Age.

Le château de Rivau conserve encore les caractéristiques d’une forteresse médiévale avec donjon, chemin de ronde, douves, archères… Mais, c’est aussi un des premiers châteaux d’agrément de style Renaissance avec de splendides cheminées, des coussièges et des décorations intérieures réalisées par des maîtres artisans italiens de l‘époque.

Immortalisé par Jeanne d’Arc et Rabelais, le Rivau est un joyau parmi les grands châteaux du Val de Loire. Restauré avec passion, le Rivau est un ensemble architectural unique : le château-forteresse habité par une exceptionnelle collection familiale de trophées de chasse, les écuries Renaissance, la grange de la Toison d’Or, le pressoir l’apparentent à un château de légende. Les douze jardins enchanteurs, inspirés des manuscrits et des contes et légendes du Moyen-Age invitent à une promenade de plaisirs. Les surprises s’y mêlent à la fantaisie. Le Rivau est un coup de coeur pour tous les amoureux d’Histoire, de patrimoine, de jardins, d’expositions d’art ou de fêtes estivales.

Le potager de Gargantua.

Les seigneurs de Beauvau, illustre famille apparentée aux comtes d’Ajou puis alliés aux Rois de France possédaient la terre du Rivau depuis le XIIIe siècle. Jeanne d’Arc s’arrêta au Rivau avant le siège d’Orléans pour y quérire des chevaux.

Nés d’un rêve devenu réalité au coeur de la Touraine, les jardins du Rivau conjuguent avec brio la tradition et la modernité. Conçus pour être l’écrin du château restauré, ces jardins sont une ode aux plaisirs des sens grâce aux couleurs, textures et senteurs des plantes choisies. Les Jardins du Rivau sont enfin un livre ouvert sur l’imaginaire. Contes de fées et belles histoires se rencontrent au détour des allées pour raviver les souvenirs de l’enfance.

Le labirynthe d’Alice au pays du Rivau.

La forêt enchantée.

La famille pot de fleur.

La forêt qui court.

La cabane de l’Ogre.

Le chemin des Fées.


L’attrait du Rivau est d’avoir conservé jusqu’à nos jours, l’authenticité mêlée au raffinement de la vie des Grands seigneurs du Moyen-Age, proches compagnons du roi.

Le jardin secret.

La salle de l’oratoire

La petite chapelle.

Le grand logis

La salle du festin de Balthazar.

La salle des Dames.

Au mur, la tapisserie de Bruxelles du 16e siècle a pour héroïne, la reine Zénobie.

Classés « Jardin Remarquable » et labellisé collection de roses parfumées, les 12 jardins du Rivau entremêlent collections botaniques et inventivité jardinière. Chaque jardin se colore au fil des saisons de multiples et successives floraisons. Guidés par des topiaires en formes de lutins, fées ou créatures fantastiques, les promeneurs des jardins du Rivau renouent avec le passé historique du site. Toute la famille s’y détendra au gré de surprises charmantes et inattendues. Une atmosphère unique…